Les convois de déportation des Juifs de France depuis le Loiret

La volonté des dignitaires nazis était de supprimer les Juifs. Dans un premier temps, les Juifs ont été privés de certains droits, puis de leur travail. Devenus « inutiles », ils ont été internés, puis à partir du 20 janvier 1942, conférence de Wannsee, exterminés en masse dans des camps d’extermination situés à l’est de l’Allemagne et surtout en Pologne.

Ce scénario s’est déroulé en Allemagne, puis dans les pays conquis.

En France, le gouvernement de Vichy a suivi le pas.

Les grandes dates sont :

1

3 octobre 1940

Instauration d’un statut des Juifs

2

14 mai 1941

Rafle du « billet vert » de 3600 hommes juifs étrangers à Paris et sa proche banlieue, et internement dans 2 camps du Loiret : Pithiviers et Beaune-la-Rolande

3

Rafles à Paris au 2ème semestre de 1941

22 août 1941

Grande rafle d’hommes de 18 à 50 ans : 4230 internés à Drancy dont 1500 Français.

12 décembre1941

Grande rafle de « notables », Juifs français : 743 internés à Compiègne

4

20 janvier 1942

Mise en place des dispositions suite à la conférence de Wannsee

5

27 mars 1942

Convoi 1 : 1er convoi parti de Compiègne vers Auschwitz

6

22 juin 1942

Accord entre les services nazis en France et les chefs de la police sur les modalités de déportation

7

Billet vert

Les 3 convois suivants déportent principalement les juifs internés en mai 1941 (« Billet vert »)

8

25 juin 1942
Convoi 4 : 1er convoi partant du Loiret : Pithiviers – Auschwitz

  • 1000 déportés, 80 survivants
  • 9

    28 juin 1942

    Convoi 5 : Beaune la Rolande – Auschwitz

  • 1038 déportés, 87 survivants
  • 10

    12-13 juillet 1942

    Arrestation importante dans les régions de Dijon et d’Orléans (250 Juifs) dont une centaine de femmes et des enfants, transférés à Pithiviers afin de compléter le convoi 6

    11

    17 juillet 1942

    Convoi 6 : Pithiviers – Auschwitz

  • 928 déportés, 99 survivants
  • 12

    16-17 juillet 1942

    Rafle du Vél’ d’Hiv’
  • Arrestation par la police française de 13152 juifs dans une liste de 25000 noms, par familles entières ou femmes et enfants de ceux arrêtés en mai 1941 et internés dans le Loiret
  • Internement direct à Drancy des couples sans enfant et les célibataires

      4992 Juifs répartis en 1989 hommes et 3003 femmes
  • Regroupement au Vél’ d’Hiv’ puis internement des familles avec enfants dans les camps du Loiret vides après le départ du convoi 6 :

      8160 Juifs internés au Vél’ d’Hiv’ (1129 hommes, 2916 femmes, 4115 enfants)
  • Regroupement au Vél’ d’Hiv’ puis internement des familles avec enfants dans les camps du Loiret vides après le départ du convoi 6 :

      8160 Juifs internés au Vél’ d’Hiv’ (1129 hommes, 2916 femmes, 4115 enfants)
  • 13

    Convois 7 à 12

    déportations à partir de Drancy, du reste des internés de la rafle d’août 1941 et début de ceux de la rafle du Vél’ d’Hiv’

  • excepté le convoi 8 parti d’Angers
  • 14

    Les 4 convois suivants

    Les 4 convois suivants partent du Loiret avec les familles avec enfants transférés depuis le Vél’ d’Hiv’. Beaucoup de familles sont démantelées et réparties sur plusieurs convois. Les enfants en bas âge ne sont pas déportés avec ces convois et laissés seuls avant accord des allemands sur leur déportation.

    15

    31 juillet 1942

    Convoi 13 : Pithiviers – Auschwitz

  • 1052 déportés 21 survivants
  • 16

    3 août 1942

    Convoi 14 : Pithiviers – Auschwitz

  • 1034 déportés 5 survivants
  • 17

    5 août 1942

    Convoi 15 : Beaune la Rolande – Auschwitz

  • 1014 déportés 10 survivants
  • 18

    7 août 1642

    Convoi 16 : Pithiviers – Auschwitz

  • 1069 déportés 6 survivants
  • 19

    17-19 août 1942

    Les enfants seuls, dont beaucoup en bas âge, encore dans le Loiret sont rapatriés vers Drancy puis mélangés à des adultes dans les convois 20 à 26

    20

    Septembre 1942

    En septembre, au camp de Pithiviers, la grande majorité des internés sont des Juifs français en théorie « non déportables ». Ils ont été arrêtés pour manquements aux lois restrictives. Les Allemands exigeant des convois de 1000 Juifs à rythme élevé, 1000 de ces internés seront déportés par le convoi 35 et le reste par le convoi 36 depuis Drancy.

    21

    21 septembre1942

    Convoi 35 : Pithiviers – Auschwitz avec arrêt à Cosel, Silésie où 200 déportés seront sélectionnés pour le travail

  • 1000 déportés 37 survivants
  • 22

    Septembre 1942

    Transfert à Drancy des internés restants (464 Juifs) dans le Loiret

    23

    Octobre 1943

    Fermeture des camps

     

    Au total 8135 Juifs seront déportés depuis les camps du Loiret et seulement 331 survivront.