Convoi 35

Histoire du convoi 35

 

 

Après la déportation directe des camps du Loiret ou via le camp de Drancy des Juifs internés suite à la rafle du Vel d’Hiv, des 16 et 17 juillet 1942, les camps du Loiret étaient quasiment vides.

Les autorités françaises ont interné à Pithiviers plus de mille Juifs pour la plupart français et pour beaucoup nés en France présumés non déportables à cette date.

Suite à l’insistance des autorités allemandes, la police française à préparé leur déportation. 1000 par le convoi 35, les autres étant transférés à Drancy pour être déportés par le convoi 36.

Le convoi 15 est parti de Pithiviers le 21 septembre 1942 à 6 h 15 à destination d’Auschwitz.

Il transportait 1000 juifs, dont 460 femmes. 168 étaient âgés de moins de 18 ans.

Le convoi a été arrêté à Cosel (Silésie en Pologne) pour sélectionner 200 hommes pour des travaux de force.

A l’arrivée au camp, 550 ont été gazés.

A la libération, il restait 37 survivants.