Informations sur Pepi Blumenfeld convoi 14

Simon Blumenfeld est né le 14 avril 1904 à Jasov en Tchécoslovaquie de Palhoza Blumenfeld et de Fanny Wohlgemuth. Il est arrivé à Paris en 1928 et a résidé 8 rue Ferdinand Flocon dans le 18ème Arrondissement et a exercé la profession de boucher tripier.

Il s’est marié avec Pepi (qui a fait franciser son prénom en Paula) Fulap née le 12 mars 1906 à Vallalin Mikai, ??? en Tchécoslovaquie. Le couple a eu un petit garçon, Louis, né le 10 juillet 1933 à Paris de nationalité française.

Après avoir été arrêté le 14 mai 1941, Simon Blumenfeld a été interné dans le camp de Pithiviers sous le numéro d’ordre 122 et affecté à la Baraque n°14.

A l’occasion de l’anniversaire des 9 ans de son fils Louis le 10 juillet 1942, Simon Blumenfeld a fait faire un porte-plume par Isaac Schoenberg, un graveur en miniatures, lui aussi interné à Pithiviers. Les photos de Simon et de Louis sont apparentes sur le corps du porte-plume. Ce sont les seules que nous possédons de Simon et de son fils Louis.

A ce moment, Louis et sa mère Pepi/Paula vivaient encore à Paris, peut-être 24 rue de Nord.

Le 17 juillet 1942, Simon Blumenfeld a été déporté de Pithiviers par le convoi n°6 pour Auschwitz où il a été assassiné le 4 septembre 1942.

Pepi/Paula Blumenfeld et son fils Louis ont été arrêtés lors de la rafle du Vel d’Hiv le 16 juillet 1942, puis transférés quelques jours plus tard à Pithiviers. Pepi/Paula Blumenfeld a été déportée le 3 août 1942 de Pithiviers pour Auschwitz par le convoi N° 14.

Serge Klarsfeld rapporte dans le « Mémorial de la Déportation des Juifs de France » que les gendarmes français ont usé de la force pour séparer les femmes des enfants. Les Allemands ont commencé à déporter les enfants de moins de 12 ans à partir du 15 août 1942.

Le jeune Louis Blumenfeld, resté seul à Pithiviers, a été transféré à Drancy et déporté le 24 août 1942 de Drancy par le convoi N° 23. Il a été immédiatement assassiné à son arrivée à Auschwitz.

L’histoire des derniers jours de la famille de Simon Blumenfeld a pu être reconstituée grâce aux documents de Yad Vashem et aux fichiers des Archives nationales au CDJC-Mémorial de la Shoah.

Le porte-plume fait partie des collections de Yad Vashem (Jérusalem). Il a été déposé par des cousins éloignés de la famille Blumenfeld qui ne se souviennent plus dans quelles circonstances ils sont entrés en possession de cet objet.

Plus d'informations ?

Déportés liés à ce document

Laisser un commentaire